Sélectionner une page

Un tour dans les rayons des grandes et petites distributions permet de se rendre compte de la quantité d’emballages. L’alimentation est particulièrement concernée avec la multiplication des paquets, entre les différents formats et les déclinaisons pour les différentes cibles. Solution à la portée de tous, mais encore peu pratiquée, la consigne permettra de diminuer drastiquement la quantité d’emballages produits. Plus qu’une piste de réflexion, cet article est un premier pas pour la vulgarisation du vrac et du système de consignation.

Vrac et consignation : comment ça marche ?

Acheter des produits en vrac peut être perçu par de nombreux consommateurs comme un retour en arrière. Ce sont les habitudes d’achat d’autrefois en effet, du temps où nos grands-parents ne dépendaient pas encore des produits plastiques à base de plastique. Aujourd’hui, tout est emballé, des sachets de biscuits aux sodas en passant par les légumes. Plastiques, papier cartonné, aluminium… la liste des matériaux est longue et s’allonge au gré de la créativité des experts en marketing. En une seule année, la France produit plus de cinq millions de tonnes de déchets d’emballage. Si une grande partie est recyclée, le traitement des déchets est néanmoins polluant. Il faut savoir que ces emballages constituent 50 % de nos poubelles.

La distribution en vrac élimine d’office cette partie des déchets dans vos poubelles. Ainsi, il faudra moins de dépenses énergétiques pour traiter vos ordures, un gain considérable pour la planète. La consignation de l’emballage à usage multiple pour l’achat en vrac fonctionne de manière simple, pour peu que les distributeurs s’engagent. Le premier pas consiste à acheter un récipient à usage multiple lorsque vous achetez vos produits au lieu des emballages à retirer. Selon le produit à acheter, ce contenant peut être une bouteille, un bac ou un bol avec un couvercle. Si un jour, vous ne comptez plus l’utiliser, vous n’aurez qu’à rapporter le récipient à un point de collecte pour récupérer le prix de la consignation. Sinon, pour vos prochains achats, vous n’aurez qu’à échanger le contenant vide contre un autre chargé de vos denrées.

Aliment en vrac et consigne : un grand pas vers le zéro déchet

Consignez vos récipients prévus pour l'achat en vrac

Le contenant consigné servira de rangement bien pratique en cuisine.

Loin d’être une pratique marginale, l’achat des aliments en vrac se pratique tout naturellement dans de nombreux endroits de la planète. Aujourd’hui, cette méthode de distribution commence à gagner les villes et les villages de France, à travers les initiatives écologiques en premier lieu. Les grandes surfaces commencent aussi à proposer des produits en vrac, même si la proportion est encore négligeable à l’heure actuelle. En dehors des produits frais, le vrac constitue ainsi moins de 1 % des ventes, mais c’est déjà un début. De plus en plus, on trouve des enseignes qui permettent à leurs clients d’emporter leurs contenants. Ainsi, on peut acheter de la viande, des légumes, des viennoiseries, du jus de fruits frais sans générer des déchets. En juin 2019, Danone a lancé une expérience du yaourt en vrac. La consigne d’un récipient réutilisable permet d’en changer

Sur My Eco Design, nous proposons des distributeurs de boissons qui conviennent autant aux bureaux qu’aux épiceries et aux supermarchés pour la vente de thé ou de jus. Outre leur paroi isotherme qui garantit une boisson à la bonne température, ces articles séduisent pour leur design attrayant, un vrai plus pour les magasins. On propose également des bouteilles en plastique réutilisables que vous pourrez proposer en consignation et personnaliser à l’image de votre marque.

Pin It on Pinterest